Paroles pour Raconter
Nouveautés

 

Je suis née en 1947 dans une famille où les préoccupations étaient plus orientées vers la subsistance que vers les inquiétudes artistiques.


J’aimais les arts, la littérature, l’histoire et transmettre, ce qui naturellement m’a conduit vers l’enseignement du français dans les collèges .


C’est en partant vivre en Espagne en 1970 et en perdant cet outil d’expression  qu’est le langage  que j’ai cherché un autre moyen de dire. J’ai découvert les mains en cessant de parler avec mes mots.


J’ai travaillé le modelage avec le peintre Julio Antonio  Ortiz qui m’a donné ce désir incommensurable de transformer la matière.
Le reste je l’ai appris au cours de la vie, du travail, dans les ateliers, en me trompant et en recommençant, d’abord avec des matériaux céramiques, puis de la résine et finalement avec du bronze.


Je ne cherche plus à savoir pourquoi j’ai besoin de créer, c’est devenu l’essence de la vie, une double peau sans laquelle l’existence perd son sens.


Mon thème central c’est le femme, la femme dans sa solitude , dans son rapport avec l’autre et les autres. Comme disait Van Gogh « il faut d’abord éprouver ce que l’on veut exprimer ». C’est sans doute ce mal être avec moi-même qui me pousse sans cesse à me raconter à travers mon travail.

 

Si vous voulez en savoir davantage, consultez mon CV et les Prix.

espagnol
  anglais  

©Liliane Caumont